Bienvenue sur le site de la régie électrique et du service des eaux de Tignes

Retrouvez les dernières actualités de la régie électrique de Tignes

Rattrapage tarifaire

L’arrêté pris en juillet 2012 plafonnant la hausse des tarifs réglementés de vente d’électricité a été invalidé par le Conseil d’Etat en avril 2014, car il ne permettait pas de couvrir la hausse des coûts de l’électricité.
 
Un nouvel arrêté tarifaire a donc été publié en juillet 2014, calculant rétroactivement les tarifs de la période du 23 juillet 2012 au 31 juillet 2013.

Alerte : fax frauduleux pour un diagnostic énergétique

Adossé à une lettre des pouvoirs publics sur la fin des tarifs réglementés de vente d'électricité pour les sites de plus de 36 kVA, plusieurs entreprises ont reçu un fax, détournant le logo du médiateur national de l'énergie et de plusieurs fournisseurs d'électricité, afin de proposer des diagnostics personnalisés.

Il s'agit là d'une démarche frauduleuse, réalisée à l'insu du médiateur, et qu'il dénonce avec la plus grande fermeté.

Nouveau ! Le paiement en ligne

Vous pouvez désormais régler vos factures d’électricité et d’eau en ligne, en toute sécurité. Disponible 24H/24 et 7J/7, ce mode de paiement, proposé par la Direction Générale des Finances Publiques, est simple et sécurisé.

Nouvelles limitations de l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels

Publié le 04.02.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Afin de réduire les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie, l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels (bureaux, commerces, bâtiments publics, façades et vitrines par exemple) sera limité à partir du 1er juillet 2013.

Un nouvel arrêté prévoit notamment que :

  • les éclairages intérieurs de locaux à usage professionnel sont éteints une heure après la fin d’occupation des locaux ;

Attention aux courriels et SMS frauduleux au nom d'EDF !

EDF, cible d’une attaque géante des pirates du Web.

Les clients d’EDF sont inondés de faux courriels réclamant leurs coordonnées bancaires. Une cyberattaque d’une ampleur sans précédent.

Pages